Nos évènements

Juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Dans une perspective de développement humain, le concept qui nous concerne n’est pas l’emploi, mais plutôt le travail. L’emploi est un concept limité dans lequel une série de tâches ou activités sont effectuées dans un délai prédéterminé, dans un cadre d’apport et de sortie où le travail est l’apport et la denrée ou le service en est le résultat. Cependant, les emplois ne tiennent pas compte du travail créatif (par exemple, les activités d’un écrivain ou d’un peintre), qui va au-delà des tâches prédéfinies; ils n’incluent pas le travail de soins non-payé; ils ne comprennent pas le bénévolat. Le travail est donc un concept plus vaste, qui comprend les emplois, certes, mais qui va au-delà en incluant ces dimensions, qui sont exclues du cadre de l’emploi mais qui sont critiques pour le développement humain.

Écouter le directeur du Bureau du rapport sur le développement humain nous parler du Rapport 2015 (en anglais)

Télécharger le rapport (PDF)  

Plus d'information (ANG)

Cette nouvelle édition fournit les derniers chiffres mondiaux et régionaux disponibles sur l’emploi des jeunes sur l'emploi. L'étude intégrale (disponible en anglais uniquement) analyse également la qualité des emplois, dans les pays développés comme dans les pays en développement.

Le taux mondial de chômage des jeunes s’est stabilisé à 13 pour cent après une période de hausse rapide entre 2007 et 2010 mais il est encore bien au-dessus du niveau de 11,7 pour cent avant la crise, selon le rapport 2015 Tendances mondiales de l’emploi des jeunes  publié aujourd’hui.

L'édition 2015 de la Carte des femmes en politique, de l'Union interparlementaire (UIP) et ONU Femmes, fait apparaître que si le nombre de femmes dans les gouvernements et les parlements continue à augmenter, la lenteur de la progression freinera néanmoins considérablement les programmes mondiaux de développement qui doivent être adoptés cette année. 

Le rapport d'évaluation « confirme que les efforts mondiaux pour réaliser les objectifs ont sauvé des millions de vies et amélioré les conditions de millions d'autres à travers le monde », a souligné M. Ban depuis Oslo, en Norvège, où il se trouvait lundi en visite. Il a prononcé son discours avec à ses côtés la Première ministre norvégienne Erna Solberg et le Président rwandais Paul Kagame.

Le Secrétaire général a rappelé que plus d'un milliard de personnes étaient sorties de l'extrême pauvreté et que de grands progrès avaient été réalisés dans la lutte contre la faim. Plus de 2,6 milliards de personnes ont désormais accès à une meilleure eau potable et davantage de filles vont à l'école.Le chef de l'ONU s'est aussi félicité de la réduction de la mortalité maternelle et infantile et des progrès réalisés pour combattre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies. Il a noté également l'augmentation du nombre de femmes dans les parlements.

Pour plus d'information cliquer ICI

Le progrès des femmes dans le monde 2015-2016 : Transformer les économies, réaliser les droits, évoque le thème des droits humains et de l'élaboration de politiques économiques pour appeler à des changements d’ampleur dans l'agenda politique mondial en vue de transformer les économies et concrétiser les droits et l'égalité des femmes. Il présente une étude approfondie de ce à quoi ressemblerait une situation économique fonctionnant réellement pour les femmes et au profit de tous.

Ce manuel élaboré par la FAO instruit sur les mesures de lutte contre le travail des enfants qu'il convient d'inclure dans les programmes de développement agricole et rural, notamment ceux qui ciblent les agriculteurs familiaux. Souvent, les programmes de soutien aux agriculteurs familiaux ou d'accroissement de la production alimentaire locale comprennent des composantes pour affronter le problème du travail des enfants dans l'agriculture.

Mais parfois, ils sont muets sur le sujet et peuvent même contribuer au problème lorsque l'amélioration des capacités de production conduit à une augmentation de la demande de main-d'œuvre que l'on cherche à compenser par le travail des enfants. En outre, beaucoup de programmes de développement agricole ne surveillent pas ou n'évaluent pas l'impact qu'ils ont ou peuvent avoir sur le travail des enfants. Le nouveau guide de la FAO devrait permettre de combler ces lacunes.

Cet ouvrage publié par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), démontre que le réchauffement de la planète aura de profondes répercussions sur les modes de production des aliments et entraînera une baisse de la valeur nutritionnelle de certaines cultures de nature à modifier les politiques de lutte contre la faim et la pauvreté ainsi que les échanges mondiaux de produits alimentaires. « Climate change and food systems: Global assessments and implications for food security and trade » (« Le changement climatique et les systèmes alimentaires : Évaluations et conséquences mondiales pour la sécurité alimentaire et le commerce »), recueille les constats d’un groupe de scientifiques et d’économistes concernant les effets du changement climatique sur l’alimentation et l’agriculture aux niveaux mondial et régional, au cours des deux dernières décennies.

 

Dans toutes les régions du monde, des voix s’élèvent pour demander un leadership et des mesures en 2015 pour lutter contre la pauvreté, l’inégalité et le changement climatique. Ces défis d’ordre planétaire exigent des mesures à l’échelle internationale, et cette année offre des possibilités sans précédent pour construire l’avenir que nous voulons. C’est l’année où les dirigeants du monde se réuniront au Siège des Nations Unies à New York pour adopter un nouveau programme en matière de développement durable. Les Objectifs de développement durable (ODD) orienteront la politique de développement et les priorités de financement aux niveaux national et mondial pour les 15 prochaines années, avec un engagement historique à la clé : en finir avec l’extrême pauvreté. Partout.Définitivement.

Le présent rapport examine et analyse les éléments essentiels permettant de favoriser efficacement l’industrialisation et, partant, la transformation structurelle, en se fondant sur un examen exhaustif de l’expérience des pays industrialisés et des tentatives d’industrialisation de l’Afrique après l’indépendance.

Analyse de la Position commune africaine sur le programme de développement pour l’après-2015

Le présent rapport sur l’Évaluation des progrès accomplis en Afrique dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement  : Analyse de la Position commune africaine sur le programme de développement pour l’après-2015 fait appel aux statistiques mises à jour et harmonisées les plus récentes issues de la Division de statistique des Nations Unies (DSNU), qui constitue l’organe officiel chargé de collecter et centraliser les données servant à évaluer les progrès vers la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Dans ce numéro 4 du guide de l'économie verte, l'attention se tourne vers les différentes initiatives internationales qui soutiennent les pays et les parties prenantes à mettre en œuvre l'économie verte dans le monde entier en fournissant une gamme de services, y compris l'échange d'informations, la gestion des données, le renforcement des capacités, de la finance, et les services technologiques. Ce faisant, il fournit un guide de ressources pour les différentes plates-formes existantes de l'économie verte, les partenariats internationaux, programmes, fonds et d'autres initiatives.

Télécharger le Rapport

Rapport de synthèse du Secrétaire général sur le programme de développement durable pour l’après-2015

Le présent rapport est soumis en application de la résolution 68/6, dans laquelle l’Assemblée générale a demandé au Secrétaire général, aux fins des négociations intergouvernementales, de résumer l’ensemble des contributions qui auraient été reçues au sujet du programme de développement durable pour l’après-2015 et de lui présenter un rapport de synthèse avant la fin de 2014.

Consulter le texte intégral du Rapport

Le Rapport mondial sur le développement durable (GSDR) est une publication des Nations Unies visant à renforcer l'interface science-politique au Forum politique de haut niveau sur le développement durable (HLPF). Suite à Rio+20, ce Forum remplace dorénavant la Commission du développement durable et constitue la principale plate-forme des Nations Unies qui fournisse un leadership politique et d'orientation sur les questions de développement durable au niveau international.*

Texte intégral en français

La vie de millions de personnes dans le monde s’est améliorée grâce à des efforts concertés pour atteindre les huit OMD. Des statistiques récentes montrent que de nombreux OMD, notamment la réduction de la pauvreté, l’amélioration de l'accès à l'eau potable, l'amélioration de la vie des habitants des bidonvilles, et la réalisation de la parité entre les sexes à l'école primaire, sont à portée de main à la fin de 2015, par contre, beaucoup reste inachevé.

 

Notre monde compte aujourd’hui 1,8 milliard de jeunes de 10 à 24 ans et ce groupe de population connaît sa croissance la plus rapide dans les pays les plus pauvres. Au sein de ce groupe, se trouvent 600 millions d’adolescentes ayant des besoins spécifiques, des défis particuliers à relever et des aspirations qui leur sont propres.

Téléchargez le rapport ici.