Nos évènements

Décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

À l’occasion de la célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a organisé lundi à Alger une journée d’études intitulée « La fin des violences à l’égard des femmes en Afrique ? Le Protocole de Maputo : défis et perspectives ».

Coïncidant avec le 30e anniversaire de la création de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP), cette célébration permet d’examiner les instruments et les mécanismes visant à protéger les femmes et à éradiquer la violence basée sur le genre, en analysant leur progression et en appréciant leur application et leur efficacité par rapport aux normes et aux standards internationaux et régionaux.

 

Intervenant lors de la séance d’ouverture des travaux de la journée, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Algérie, M. Eric Overvest  a tenu à féliciter l’Algérie pour la ratification du Protocole à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples relatif aux droits des femmes (Protocole de Maputo) qui démontre son ferme engagement à la promotion des droits des femmes algériennes. Soulignant que quel que soit la forme qu'elle prend, la violence contre les femmes est une violation des droits humains des femmes, M. Overvest a indiqué que   la violence contre les femmes a un impact sur la capacité des femmes à participer pleinement à la vie sociale, économique et publique. En ajoutant que La réduction de la violence basée sur le genre améliore la santé des femmes et des enfants ; améliore la productivité et le niveau d’éducation ; et augmente la capacité des femmes à participer en tant que décideurs dans leurs communautés.

Consulter le discours du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Algérie