Nos évènements

Octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Le PNUD s'associe à l’Impact Journalism Day 2017 pour éveiller l’attention du public aux objectifs de développement durable, également connus sous le nom d’Objectifs mondiaux.

Ce 24 juin, 50 des plus grands médias mondiaux (USA Today (Etats-Unis), Asahi Shimbun (Japon), Le Figaro (France), AJ+ (International), The Hindu (Inde), City Press (Afrique du Sud), Folha de Sao Paulo (Brésil), El Pais (Espagne), The i (UK), La Nación (Argentine), etc.) publient simultanément 60 articles sur des hommes et des femmes méconnus qui imaginent et développent des solutions durables aux grands enjeux mondiaux définis par l’ONU : un meilleur accès à la santé, à l'éducation, le respect de l’environnement, une alimentation saine, une énergie durable…

Ensemble, la réalisation de ces Objectifs mettra un terme à toutes les formes de pauvreté.

Mila Rosenthal, directrice des Communications du PNUD, a déclaré : «  Pour le PNUD, les Objectifs mondiaux sont au cœur du travail que nous effectuons auprès de quelque 170 pays pour mettre fin à la pauvreté et à l'inégalité. Nous voulons que, partout dans le monde, tous entendent parler des Objectifs et les appuient. C'est pourquoi nous nous sommes associés à l’Impact Journalism Day pour mettre en lumière des initiatives du monde entier qui aideront à à protéger la planète et à assurer la prospérité de tous. Les Objectifs sont ambitieux, mais je crois que nous pouvons et devons les atteindre. »

 

Un projet financé par le PNUD en Algérie figure parmi les articles diffusés ce 24 juin. Le Complexe des zones humides de Guerbes-Sanhadja en Algérie est un site  d’importance internationale pour la biodiversité, mais qui est menacé par l'activité humaine et des pratiques agricoles non durables. Pour conserver cet écosystème unique, le gouvernement, avec le soutien financier et technique du PNUD et du WWF, a encouragé les agriculteurs et les jeunes sans emploi à adopter l'apiculture comme source de revenus alternatifs. la suite

Lire aussi : 

L’apiculture pour préserver les zones humides d’Algérie