Nos évènements

Octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

TINDOUF - Un tournoi sportif a marqué la célébration à Tindouf de la célébration de la journée mondiale des réfugiés (20 juin de chaque année), à l’initiative du ministère des Sports de la République arabes sahraouie démocratique en coordination avec le Haut commissariat aux  réfugiés (HCR). La manifestation, organisée lundi dans la soirée au stade Abdelhamid Kermali, en présence des autorités de la wilaya de Tindouf, de responsables sahraouis et d’une délégation du HCR, a été marquée par la finale de la coupe du HCR qui avait mis en compétition quatre équipes de football représentant les camps de réfugiés sahraouis d’Aousserd, Layoune, Boudjedour et Smara.

 

Une rencontre amicale a également mis aux prises une équipe de travailleurs du HCR et d’anciens joueurs sahraouis.

Le représentant du HCR, Hamdi Boukhari, a indiqué à l’APS que cette manifestation sportive traduit aussi une position de solidarité avec les réfugiés sahraouis, dans le cadre de la célébration de la journée mondiale des réfugiés placée cette année sous le slogan de "Nous sommes tous avec les réfugiés".

L’initiative est aussi une opportunité pour briser la routine que vivent les réfugiés sahraouis et susciter, à travers la compétition sportive, un élan de solidarité avec les réfugiés de par le monde, a-t-il souligné.

Heya Rakkeb, directeur au ministère sahraoui des sports a salué, pour sa part, cette initiative conjointe du ministère sahraoui des sports et du HCR, en coordination avec le Croissant rouge algérien et le Croissant rouge sahraoui, en mettant l’accent sur l’importance du rôle du sport dans la mise en place de passerelles de solidarité internationale avec la cause sahraouie.

 

Autant cette manifestation sportive marque la clôture de la saison sportive dans les camps de réfugiés sahraouis, autant elle constitue une tribune de solidarité avec la cause sahraouie et avec les réfugiés sahraouis qui vivent des situations difficiles depuis plus de quatre décennies, a conclu le responsable sahraoui.

Source APS