2- La prolongation de la période de soudure pastorale suite au retard des pluies est à l’origine du mauvais embonpoint des animaux et des pertes de bétail observées dans certains pays de la région (Mali, Sénégal, Niger).

3- La stabilité des prix mensuels des céréales reste de mise dans la région avec des hausses saisonnières très localisées. Les hausses de prix restent cependant toujours très prononcées dans les zones affectées par les conflits et les mouvements de population.

4- L’épidémie d’Ebola qui sévit dans la région affecte le commerce transfrontalier avec des hausses des prix des denrées alimentaires dans les pays affectés et perturbe les moyens d’existence des ménages en particulier les activités agricoles.

Télécharger ICI