Le développement durable au coeur de la coopération Algérie Nations Unies

Depuis plus de soixante dix ans, les Nations Unies n’ont de cesse d’œuvrer pour le développement bénéfique à tous, et ce dans le respect absolu de la souveraineté des nations et des peuples. L’agenda 2030 et les Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030 sont au cœur du travail des Nations Unies, traduits par la mise en place de programmes et d’actions qui n’ont d’autres objectifs que d’améliorer les conditions de vie des peuples à travers le monde.

Les relations entre l’Algérie et l’Organisation des Nations Unies (ONU) remontent à 1955, année d’inscription de la question algérienne à la dixième session de l’Assemblée Générale des Nations Unies. L’Algérie a entériné cette démarche en devenant le cent-neuvième membre de l’ONU le 8 octobre 1962 suite à l’indépendance glorieuse du pays. Depuis plus de cinquante ans d’adhésion au Nations Unies, l’Algérie s’est distinguée par son appui à la résolution pacifique de crises internationales et régionales, et par ses contributions aux débats internationaux sur les agendas globaux de développements.

A ce jour, le Système des Nations Unies (SNU) en Algérie rassemble quatorze agences, fonds et programmes présents sur le terrain et mettant son expertise à disposition du Gouvernement et du peuple Algérien. Le SNU fournit aux partenaires nationaux une expertise technique de haute qualité, un réseau de connaissance mondial et régional ainsi qu’une plateforme de partage d’expériences, grâce à sa présence dans plus de 130 pays.

Le Cadre de Coopération Stratégique entre le Gouvernement Algérien et les Nations Unies pour 2016-2020 se focalise sur quatre axes stratégiques de coopération en alignement avec les priorités nationales :

la diversification économique ;
le développement social ;
la bonne gouvernance ; et
la préservation de l’environnement.
Ayant atteint la quasi-totalité des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) qui avaient été fixés par l’ONU en 2000, l’Algérie a d’ores et déjà amorcé la transition vers la mise en œuvre des ODD à l’horizon 2030, d’où l’importance de partager les bonnes expériences avec d’autres pays et de les promouvoir a travers le Système des Nations Unies. Nul ne peut achever les Objectifs d’un véritable développement durable et équitable sans tirer parti du potentiel des femmes et de l’énorme énergie des jeunes qui constituent la majorité de la population algérienne. C’est pour cela qu’aux quatre grands axes de coopération entre l’Algérie et les Nations Unies, s’ajoutent deux thématiques transversales : la jeunesse et la dynamisation de la coopération Sud-Sud.

La révision constitutionnelle de 2016, le Programme du Président, le Plan d’action du Gouvernement et le nouveau modèle de croissance à l’horizon 2030 intègrent les dimensions de durabilité économique, sociale et environnementale qui sont au centre des Objectifs de Développement Durable. Cesobjectifsambitieuxrequièrent une approche multisectorielle et une coordination entre tous les acteurs. Mais n’oublions pas que c’est l’engagement et le leadership de chacun qui fera la différence.

Afin de mieux répondre aux défis des ODD, le Secrétaire Général des Nations Unies, M. António Guterres, a entamé une réforme approfondie du fonctionnement du système onusien. Ceci se traduit par une plus grande coordination de l’ensemble des entités onusiennes avec plus d’efficacité opérationnelle.

Dans cet esprit, le SNU continuera d’être un partenaire de développement de confiance pour l’Algérie en vue de promouvoir un accès égal aux dividendes du développement et pour l’accompagner dans la formulation et lamiseenœuvred’uneapprocheintégréepourunmonde juste et durable qui « ne laisse personne pour compte ».